Thaïlande : des frais de 9 $ facturés aux visiteurs étrangers à partir d’avril

104
Phuket balnéaire, Thaïlande

Au même moment où la destination cherche à attirer les voyageurs et à réparer son industrie touristique durement frappée par la Covid, la Thaïlande introduira un droit d’entrée de 9 dollars pour les visiteurs étrangers à partir d’avril, ont annoncé des responsables mercredi dernier.

Des règles d’entrée strictes imposées pour freiner la pandémie ont fait très mal au secteur du tourisme, contribuant à la pire performance de l’économie en plus de 20 ans.

La nouvelle taxe de 300 bahts (9 dollars) sera intégrée aux tarifs aériens, a déclaré le porte-parole du gouvernement dans un communiqué.

« Les revenus seront utilisés pour la couverture d’assurance des touristes étrangers et l’amélioration des infrastructures pour le tourisme durable », a déclaré à l’Agence France-Presse le gouverneur de l’Autorité du tourisme de Thaïlande, Yuthasak Supasorn.

On estime que cinq millions de touristes étrangers devraient entrer dans le royaume en 2022 si les habitudes de voyage actuelles restent les mêmes, selon les prévisions du ministère – contre près de 40 millions un an avant la pandémie.

« Mais le nombre de visiteurs pourrait atteindre 15 millions si les arrivées en provenance de Chine, d’Inde et des pays voisins s’améliorent », explique l’AFP.

La Thaïlande a assoupli ses règles d’entrée vers la fin de 2021 alors qu’elle cherchait à relancer le tourisme, mais a de nouveau modifié sa réglementation alors que les cas du variant Omicron ont bondi dans le monde entier.

Les autorités ont donc prolongé la suspension d’un programme de test rapide sans quarantaine jusqu’à nouvel ordre.

Mais elles ont également étendu le programme « Sandbox », ajoutant trois destinations de plage du sud à l’île de Phuket.

Dans le cadre de ce programme, les voyageurs entièrement vaccinés passent sept nuits dans la zone, puis peuvent se déplacer ailleurs en Thaïlande, en supposant qu’ils soient testés négatifs à la Covid.

Une période de quarantaine obligatoire de 10 à 14 jours s’applique pour ceux qui ne sont pas complètement vaccinés.