Les Canadiens détiennent l’un des passeports les plus puissants au monde

987

Selon le dernier classement Henley Passport sur les passeports les plus puissant, les Canadiens peuvent actuellement voyager dans 185 pays sans avoir besoin d’un visa. Le Canada se retrouve en septième position de l’indice, juste derrière les États-Unis.

Le classement conclut à un écart de plus en plus important entre les citoyens des différents pays quant à la liberté de voyager.

Les derniers résultats de l’indice Henley Passport montrent des niveaux records de liberté de voyage pour les nations les mieux classées, dont le Japon et Singapour, mais aussi le plus grand écart de mobilité mondiale enregistré depuis la création de l’indice il y a 17 ans. Sans tenir compte des restrictions temporaires liées à la COVID-19, les détenteurs de passeports des deux nations asiatiques peuvent désormais entrer dans 192 destinations du monde entier sans visa, soit 166 de plus que l’Afghanistan, qui se trouve en bas de l’indice.

Cela met en évidence le fossé qui se creuse en matière de mobilité internationale entre les pays riches et les pays pauvres à la fin de l’année dernière, et ce, par la série de restrictions punitives liées au variant Omicron imposées à des pays principalement africains, que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a décrites comme s’apparentant à un « apartheid des voyages ».

Et ce, alors même que les niveaux de liberté de voyage ont considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies. Selon les données historiques de l’indice Henley Passport, qui classe tous les passeports du monde en fonction du nombre de destinations auxquelles leurs détenteurs peuvent accéder sans visa préalable et se fonde sur des données exclusives de l’Association internationale du transport aérien (IATA), un individu pouvait, en moyenne, visiter 57 pays en 2006 sans visa.

Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 107, mais cette augmentation globale masque une disparité croissante entre les pays du Nord et ceux du Sud. Les ressortissants de pays comme la Suède et les États-Unis peuvent visiter plus de 180 destinations sans visa, tandis que les détenteurs de passeports de l’Angola, du Cameroun et du Laos ne peuvent en visiter qu’une cinquantaine.