Croisière fluviale « Beautés du Danube » : ce qu’en pense Open Jaw Québec

494

Open Jaw Québec se trouvait, la semaine dernière, à bord du M/S Amadeus Elegant, dans le cadre de la croisière fluviale intitulée Beautés du Danube, un produit offert par Tours Chanteclerc. Nos impressions? Les voici.

À l’ère du courriel à tout vent et du « consultez Internet pour les détails » à l’excès, recevoir de Tours Chanteclerc, quelques jours avant le départ, un porte-document plastifié, par la poste (oui oui, par la poste!), et qui renferme TOUS les documents qui confirment et expliquent tout ce dont il faut savoir et avoir sous la main, c’est, comment dire… ouais : cool!

Façon à l’ancienne de faire? Peut-être. Mais efficace. Et pratique.

Quoi d’autre.

Voici les points qui retiennent notre attention :

-le personnel à bord est d’une grande efficacité : le déroulement du programme est très bien rodé, les réponses aux questions arrivent rapidement, le service (salle à manger, réception…) ne se fait pas attendre…

-la gestion efficace existante rend l’expérience très fluide : la clarté des informations distribuées préserve les passagers de plusieurs supplices pénibles, que peuvent être par exemple les rappels irritants et les attentes interminables (aussi bien pour avoir du café que pour embarquer dans un autocar pour une visite terrestre)

-le directeur de croisière, Frédéric, est au top de la vocation du métier (lire « Quand une personne d’exception se trouve à bord…»)

– repas : tout le monde trouve son compte (choix de viande, poisson et végétarien chaque jour, à chaque repas) et les desserts sont l’œuvre d’artisans paysagers sucrés

-le facteur francophone livre la marchandise : les quelques membres d’équipage qui ne parlent pas français (entretien des cabines, navigation, certains en salle à manger) ne rendent pas du tout l’expérience problématique si un passager est unilingue francophone

-malgré qu’il nous transporte parfois trop dans un intellectualisme de toutes les virgules régionales et historiques, le conférencier à bord – Jean Arnault Derens – est néanmoins une encyclopédie sur les grands sujets du Danube : un fleuve et les Balkans.

Ce qui est très apprécié :

-la distribution d’une carte géographique de chaque ville d’escale

-les passagers ne sont pas au service du personnel : l’approche-client à bord ne tombe pas dans cet excès où le passager, s’il est constamment sollicité par les attentions du personnel, peut rapidement avoir l’impression que c’est lui, finalement, qui est au service du personnel!

-la qualité des guides locaux (pour leur amabilité et la connaissance de leur région et des grands sujets de leur Histoire).

Mesures sanitaires à bord et le voyage à l’ère Covid

Dans un dossier spécial mis en ligne hier (27 octobre), Open Jaw Québec vous raconte son expérience sous l’angle des mesures sanitaires.

Pour accéder à ce dossier, cliquez sur ce lien ici.

Open Jaw Québec a testé le menu végétarien

Parce que le tourisme durable est tendance et que la nourriture aussi fait partie de l’aventure touristique, Open Jaw Québec a testé le menu végétarien offert à bord depuis le jour 1.

À quoi ressemble le menu végétarien? Feuilleté aux épinards, penne Arrabbiata, riz aux légumes coiffé d’une dentelle de betterave, fruits frais et croissants au petit déjeuner, fromages multiples en conclusion du souper.

Verdict : les portions sont parfois timides, mais la pluralité des services (entrée, soupe/potage, mets principal, dessert) rend l’apport énergétique et gustatif convenable.

Open Jaw Québec a craqué pour…

-la voix et le doux talent du chanteur et pianiste Vlad, particulièrement au goûter de 16h

-l’absence de bling-bling tapageur à bord

-l’énorme porte-patio en cabine (à la pleine lune, tout rideau ouvert et lumières éteintes, c’est un délice!)

-le professionnalisme, l’amabilité, l’accessibilité et l’efficacité du directeur de croisière, Frédéric

-la constance du service offert par le personnel.

Quand une personne d’exception se trouve à bord…

Il se trouvait à bord du M/S Amadeus Elegant une personne qui fait l’unanimité chez les conseillers et les passagers : Frédéric Mathieu.

Frédéric Mathieu

C’est lui qui parle aux douaniers suspicieux de notre CV Covid, qui encaisse les paiements des excursions, qui rassemble ses équipes, qui orchestre les arrivées et départs, qui distribue les informations pratiques et touristiques, qui nous dit parfois « bon matin » avant notre premier café… et qui va au lit le dernier.

Directeur de la croisière et à l’emploi de Rivages du Monde depuis 2017 – l’agence française qui affrète en ce moment le bateau, Frédéric Mathieu fait une belle différence durant cette croisière, et de surcroît, durant une croisière en temps de pandémie.

Ses explications sont claires et organisées, ce qui rassure les voyageurs qui ont mille questions en raison de la pandémie. Malgré que répéter les directives devienne parfois nécessaire en raison des changements qui surviennent, Frédéric ne tombe jamais dans l’infantilisation des passagers.

En direct du Danube : visuellement, c’est comment?

Le Danube est un looong fleuve tranquille magnifique. « Oui, mais magnifique comment? » Open Jaw Québec vous invite dans sa cabine 329 et vous offre ici un album de photos prises depuis la porte-patio, tout au long du parcours… Bon voyage en images!

La cabine 329 : version « avec vue sur le fleuve Danube »:

La cabine 329 : version « le bateau arrive dans l’écluse… »:

La cabine 329 : version « l’écluse arrive dans la cabine! »:

Notre premier soir à bord…. au large de la Bulgarie, au coucher du soleil

À l’intérieur de l’écluse des Portes de Fer 2

Disons…. trrrrrès à l’intérieur de l’écluse des Portes de Fer 2!!

Quand le Danube devient fjord, dans ce qu’on appelle le « défilé du Kazan » qui révèle falaises et montagnes (avec la Serbie à bâbord et la Roumanie à tribord)

Un soir à Belgrade, en Serbie : un pont qui enjambe le Danube, illuminé aux couleurs du drapeau de la Serbie

Toujours à Belgrade, en Serbie. Un confrère fluvial nous suit…

À notre arrivée à Vukovar, en Croatie : « Vos papiers svp! Hop Hop Hop les humains! Vos papiers! »

Budapest, on arrive!

Opulente, urbaine, peuplée et animée, exubérante. Budapest la nuit, c’est de la magie (le Parlement de Budapest, une boule de feu)…

Au large de la Slovaquie

L’horizon urbain moderne de Vienne, aux aurores

Les débuts de la Vallée de la Wachau, en Autriche, dans le brouillard matinal

Il y a ces moments qui nous font oublier où on est….

Et il y a ces matins, où l’on se dit que ce n’est pas important de savoir quel jour on est…

Photos: Isabelle Chagnon

Notre journaliste Isabelle Chagnon est l’invitée de Tours Chanteclerc.