OWG, forfaits croisière & stratégie : Open Jaw s’entretient avec Premium Tours

152
Patrice Pinel, président de Premium Tours

Depuis le 4 octobre, les conseillers en voyage peuvent s’inscrire pour commencer à vendre les forfaits croisière tout-compris de Premium Tours, incluant le vol avec OWG, au départ de Dorval. Open Jaw Québec a voulu en savoir plus.

D’abord, il y a eu cette clarification :

« On veut que le consommateur passe par une agence. On préfère que ce soit ainsi parce qu’on ne veut pas devenir une agence. On est un tour opérateur. Nous sommes contents et reconnaissants du rôle des agents, celui de s’occuper de tout le dossier réservation. »

Président de Premium Tours, Patrice Pinel est donc fermement convaincu de la contribution des conseillers en voyage. Bien.

Open Jaw Québec : La presse touristique a beaucoup parlé de vos produits croisière dernièrement, notamment en raison de votre nouveau partenariat avec un nouveau joueur, le transporteur aérien OWG. Quels sont les points d’entente qui ont mené à ce partenariat entre Premium Tours et OWG?

Patrice Pinel : On voulait offrir des forfaits croisière tout-inclus, donc incluant le vol, mais on voulait aussi offrir quelque chose de différent, tout en s’assurant que ça demeure abordable.

Nous voulions inclure dans nos forfaits la croisière, le vol, le transport des bagages, la sélection de siège, le repas complet et les boissons à volonté à bord et les transferts à destination. Et OWG a accepté d’embarquer avec nous.

Comme nos partenaires, pour ces forfaits tout-inclus, sont Celebrity Cruises, MSC Cruises, Norwegian Cruise Line, Princess Cruises et Royal Caribbean, on s’entend que le client qui s’offre une croisière à bord d’un de ces croisiéristes, ce n’est pas un voyageur qui cherche le vol le plus cheap. Il cherche la qualité et avec OWG, on retrouve ce standard de qualité.

C’est certain que le client qui dit je voyage toujours avec un carry-on, je ne veux pas manger dans l’avion et je ne veux pas boire une boisson non plus, il aura peut-être avantage d’envisager un autre vol à 350 $ aller-retour, quand il sera en spécial, avec un autre transporteur.

OJQ : Premium Tours et OWG s’accordent pour dire que le repas offert à bord de l’avion, c’est un repas gastronomique. Quelle est votre définition de « gastronomique »? À quoi le client peut-il s’attendre?

PP : OWG travaille avec un traiteur pour élaborer le repas servi à bord de ses avions, et il s’agit d’un repas de la même catégorie de celui qu’on peut aussi servir à table. Ce repas est présenté dans des équipements d’avion, mais la nourriture est plus élaborée qu’un simple sandwich chaud. Il y aura des pâtes, du poulet, etc. Le repas comprend aussi une salade et un dessert. C’est un peu ce qu’on avait il y a 15 ans sur les avions. C’est comme un retour à cette époque!

OJQ : Les passagers des vols Montréal-Floride d’OWG, qui sont inclus dans les forfaits de Premium Tours, seront-ils tous des clients d’agences ayant acheté chez Premium Tours?

PP : Oui. L’avion a 156 sièges, et ils se vendront assez rapidement. Nos forfaits croisière sont de novembre à avril, la période la plus forte pour les croisières qui partent de Miami et Fort Lauderdale. Nous pensons que nos forfaits se vendront rapidement notamment parce qu’ils sont des produits disponibles en quantité limitée.

OJQ : On annonçait trois sections bien définies à bord des avions d’OWG, soit une pour les familles, une pour les couples, une pour les célibataires. Premium Tours en offre seulement une, intitulée High Love. Pourquoi ?

PP : Nous avons décidé, pour l’instant, de ne pas gérer cet aspect-là. Tous les passagers seront répartis dans l’avion selon les choix de siège qu’ils feront.

Comme nous offrons des forfaits croisière, on croit que la logistique aurait été trop difficile à gérer. Pour une croisière, des familles voyagent avec des amis et etc. Et quand tout ce monde réserve, il réserve en même temps. Faire une distinction entre les types de voyageurs pour la réservation du siège dans l’avion aurait été trop laborieux.

La stratégie de Premium Tours

Open Jaw Québec : Dans le cadre de votre entente avec OWG, Premium Tours offrira-t-il uniquement des forfaits croisière? Avec ce partenaire?

Patrice Pinel : Avec OWG, nous avons décidé de nous concentrer sur les forfaits croisière. C’est le plan de match qu’on a avec eux. C’est cette alliance qu’on veut développer avec OWG, pour les prochains mois et prochaines années.

Ce marché des forfaits croisière tout-inclus au départ de la Floride a été beaucoup délaissé par d’autres voyagistes pour qui, dans leur modèle d’affaires, c’était devenu incompatible. Sans vouloir à tout prix se mesurer à des compétiteurs agressifs, on mise toutefois beaucoup sur notre distinction dans ce type de produits à valeur ajoutée.

Les couleurs de la nouvelle ligne aérienne OWG

OWG nous a permis cette latitude d’établir la nature des vols que nous voulions. Cela a été possible notamment parce qu’OWG sera toujours en mode relation tour-opérateur-charter. OWG n’a pas pour objectif de devenir une ligne aérienne indépendante auprès de qui on peut acheter que des billets d’avion.

OJQ : En parlant d’objectif, quel est le vôtre en volume de passagers avec OWG?

PP : Notre saison débutera à la mi-novembre 2022. Il y aura un départ tous les samedis jusqu’à la fin avril. Donc un vol par semaine à 156 passagers, avec une possibilité d’ajouter un vol le dimanche en tout temps.

C’est ce qui est envisagé pour la première saison pour ces forfaits croisière avec OWG, soit de novembre 2022 à avril 2023. Pour la saison automne-hiver suivante, on envisage ajouter un deuxième vol par semaine, un autre jour de la semaine que le samedi.

Pour ce début avec OWG et avec nos forfaits croisière tout-compris, nous avons décidé de ne pas envisager trop gros. On veut bien remplir nos vols et créer une certaine rareté d’un produit est toujours bon pour stimuler les ventes.

Des vols au départ de l’Aéroport de St-Hubert?

OJQ : Durant vos discussions avec OWG, l’idée d’offrir un jour des vols au départ de l’Aéroport de St-Hubert a-t-elle été évoquée?

PP : Non pas vraiment. Ce qu’on comprend, c’est que l’Aéroport de St-Hubert n’a pas les permissions requises pour offrir des vols internationaux. Chrono Aviation avait un plus grand intérêt qu’OWG de le faire mais même pour eux, les chances que ça arrive sont minces.

Le défi, c’est la question des douaniers. L’Aéroport de St-Hubert ne semble pas non plus ouvrir trop la porte à ce marché parce qu’il y a beaucoup de plaintes des citoyens qui habitent près de l’aéroport. Et ce dossier est très certainement politique aussi.

Premium Tours, une image à revoir?

OJQ : En terminant, Premium Tours est-il marié à Vasco?

PP : NON! Les conseillers en voyage nous relient beaucoup à Vasco, mais ce n’est pas le cas. Sylvain Lastère n’est pas le propriétaire de Premium Tours!

Nous sommes 23 actionnaires au total. Beaucoup d’agences de voyage sont derrière nous, mais ce ne sont pas toutes des agences Vasco qui sont propriétaires. Il y a même des gens de l’extérieur.

Premium Tours, ce n’est pas un tour opérateur que pour les agences Vasco. Nous sommes un tour opérateur pour n’importe quelle agence.

Je prends aussi un instant pour souligner que l’industrie nous connait aussi beaucoup pour les croisières. Bien évidemment, parce que c’est le marché primaire que nous offrons. Mais nous offrons aussi l’Italie ou encore le Vietnam. On offre beaucoup de choses vers des destinations en Europe et en Asie, comme des voyages accompagnés.

Premium Tours en bref

-création en 2008, en offrant des forfaits croisière pour toute l’industrie

-les croisières ont toujours été son fer de lance, à ses débuts comme aujourd’hui

-premier tour opérateur à offrir des départs en autocar vers New York pour embarquer sur les navires de Royal Caribbean (Explorer of The Seas) et Norwegian Cruise Line (Star). Chaque semaine, ces autocars partaient d’Alma et effectuaient des arrêts à Québec, Trois-Rivières, Drummondville et Longueuil. Premium Tours se targue d’avoir été copié, par la suite, par d’autres tours opérateurs et agences de voyage dans ce chapitre…

-intégration de circuits exclusifs sur l’Italie et la Chine. Avant la pandémie, Premium Tours offrait plus d’une vingtaine de destinations à travers le monde, en collaboration avec une équipe d’accompagnateurs pour les groupes de 20 passagers et plus

-l’Italie reste une destination phare, qui amorce son retour « après pandémie » avec notamment son circuit vedette, Le Sublime Italie

-pour 2022, les Îles-de-la-Madeleine et l’Islande seront ajoutées

-au moment du déclenchement de la pandémie, Premium Tours venait d’enregistrer sa meilleure année, en 2019.