Une 3e dose requise ? Les croisiéristes répondent à Open Jaw concernant les vaccinations mixtes

    318

    Les Canadiens qui ont suivi les conseils du gouvernement concernant la vaccination mixte viennent de découvrir qu’au lieu de leur permettre de reprendre leur vie normale, y compris les voyages, cela pourrait en fait les forcer à rester à la maison.

    Lundi dernier, Open Jaw a rapporté que certaines destinations et compagnies de croisières ne considéraient pas la vaccination mixte comme une vaccination « complète ». Depuis, cette nouvelle a commencé à attirer l’attention des médias grand public du Canada.

    Hier, le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic Leblanc, a affirmé qu’Ottawa continue d’avoir des discussions avec d’autres pays, ce qui, selon lui, mènera à une « évolution » et à un « ajustement » des politiques des pays qui n’approuvent pas actuellement la mise en place d’un type de vaccin pour une première dose et d’un autre type pour une deuxième dose.

    Toutefois, cette déclaration n’est possiblement pas suffisante pour amener les Canadiens à bord de navires de croisière – du moins ceux des États-Unis.

    Et pourquoi parle-t-on d’une troisième dose ?

    Open Jaw a donc envoyé des demandes de renseignements à un certain nombre de compagnies de croisières qui – comme nous l’avons signalé lundi – indique une politique « pas de vaccin mixte » sur leurs sites Web. Nous leur avons demandé de confirmer la politique et de savoir s’ils s’attendaient à la modifier pour tenir compte des nombreux Canadiens qui ont suivi les conseils du gouvernement de mélanger les vaccins.

    Jusqu’à présent, Princess Cruises a répondu, affirmant que sa politique suit les directives du CDC.

    « La politique de vaccination n’a pas changé, mais Princess a récemment fourni des détails supplémentaires à ce sujet en raison de questions sur les vaccinations mixtes », a déclaré Negin Kamali, directeur des relations publiques chez Princess Cruises, à Open Jaw dans un courriel.

    « La politique de Princess reflète les exigences des CDC aux États-Unis. La politique américaine reste inchangée, à savoir qu’ « entièrement vacciné » signifie d’avoir complété toutes les doses requises d’une série. Par série, les CDC américains font référence au même type de vaccin (ARNm, vecteur, etc.).

    « Les CDC américains reconnaîtront que les personnes suivantes sont entièrement vaccinées :

    1 AZ + 2 mRNA du même type

    1 AZ + 2 mRNA (différents types – un Pfizer, un Moderna)

    2 mRNA (différents types)

    2 mRNA (mêmes types)

    Si les invités ont déjà reçu une dose unique d’un vaccin vectoriel et une dose unique d’un vaccin à ARNm, vous pouvez recevoir une 2e dose du vaccin à ARNm et vous serez alors considéré comme entièrement vacciné. »

    Bien sûr, au Canada, l’accès aux vaccins n’est pas « sur demande ».

    Il semble donc que, jusqu’à ce que les CDC modifient leurs politiques – et que cela se répercute chez les croisiéristes – les Canadiens qui ont reçu des vaccins mixtes ne feront pas partie des croisières, du moins, depuis les ports d’attache américains.

    Certains sites Web de croisiéristes ont publié des exigences différentes en matière de vaccination pour différentes destinations et itinéraires, plutôt que des exigences générales à l’échelle de la flotte.

    Et bien sûr, certaines compagnies de croisières opérant entièrement à l’international – par exemple les compagnies de croisières fluviales – respectent les conditions d’entrée de la région, comme l’UE.

    Si vous êtes encore confus, nous le sommes aussi.

    Il s’agit d’un obstacle de plus que les voyageurs canadiens et leurs conseillers en voyages doivent surmonter lors de cette reprise du voyage.

    Traduction d’un article de Lynn Elmhirst, Open Jaw