L’histoire d’amour entre la Martinique et le Québec

683
Valérie Césarine, Responsable service marketing et développement, Mélanie Paul-Hus, Directrice Atout-France Canada, Ingrid Labeau, Coordonatrice promotion et marketing, Comité Martiniquais du tourisme, Diane Montrose, Administratrice et Présidente de la Commission Promotion Martinique, Frantz Thodiard, Président du directoire de l’aéroport international Martinique Aimé Césaire, Dimitri Derigent, Coordonateur communications et relations publiques, Comité Martiniquais du tourisme et Muriel Wiltord-Latamie, Directrice Amérique, Comité Martiniquais du tourisme. 

La Martinique a connu une superbe année 2018. La destination qui s’est donné comme objectif d’atteindre les 2 millions de visiteurs d’ici 2020 en a accueilli 1.934 l’an dernier. L’île est donc en bonne voie d’atteindre leur but. Un fort sentiment de fierté, de solidarité et même d’affection s’est fait ressentir de la part de la délégation martiniquaise qui était de passage à Montréal lundi soir. La relation avec le Québec, « ce n’est pas qu’une histoire d’affaires, mais une histoire d’attachement et de coeur », dit Diane Montrose, Élue de la Collectivité Territoriale de la Martinique et présidente de la Commission Promotion du Comité Martiniquais du Tourisme.

Afin de célébrer leur succès et d’exprimer leur gratitude envers leurs loyaux partenaires québécois, le Comité Martiniquais du tourisme a tenu un dîner de remerciement au restaurant Renoir de l’hôtel Sofitel à Montréal. « La délégation s’est réunie afin de communiquer à l’industrie du voyage québécois qu’il est un marché important qui nous tient à coeur. C’est un marché historique que nous souhaitons à continuer à développer et à soutenir, » dit Montrose.

Une infrastructure en pleine expansion

« Il y a différents types de tourisme et de gens qui viennent chez nous, » explique Frantz Thodiard, président du directoire de l’aéroport international Martinique Aimé Césaire. « D’abord le tourisme de séjour. Ensuite, le tourisme de croisière et la croisière tête de ligne; le client qui vient en Martinique comme point de départ. » Plusieurs navires sont basés en Martinique dont ceux de la compagnie MSC, de Costa, puis le Club Med 2. « Le troisième, c’est la plaisance de manière générale. Vous avez beaucoup de visiteurs qui viennent en Martinique et qui prennent un catamaran et qui vont faire de la plaisance dans la Caraïbe, notamment dans la Grenadine. Quatrièmement, vous avez des visiteurs qui viennent pour des événements; soit des événements sportifs, des événements culturels ou des congrès. »

D’ici à 2025, la Martinique souhaite atteindre 2,5 millions de visiteurs annuellement. Pour ce faire, l’aéroport international Aimé Césaire se prépare à absorber cette croissance et à offrir aux transporteurs le service qui est attendu.

Un projet de modernisation et d’extension de l’aéroport est entamé depuis 2 ans. Il consiste à augmenter le nombre de postes de stationnement avion, à moderniser les passerelles, à moderniser le système de climatisation et à étendre la surface de l’aérogare de plus de 20 000 m2. Le programme représente un investissement de plus de 130 millions d’euros. Le chantier doit s’achever en 2020.

Nouveautés

Le premier hôtel de tourisme de la Martinique, le Diamant les Bains, construit en 1945, a été entièrement reconstruit en 2018. L’hôtel correspond aux touristes en famille puisqu’il est essentiellement composé de studios et de suites.

Un centre d’affaires à proximité de l’aéroport composé de bureaux à louer, d’un centre de séminaires et d’un hôtel verra le jour cette année. « Vous pourrez réunir tous vos acteurs de la Caraïbe, venir travailler chez nous, rester pour un séjour supplémentaire et puis repartir, » dit Thodiard. Cette offre complète vient enrichir le produit FDF.

Finalement, La Martinique s’est doté d’un nouvel équipement qui a été inauguré pas plus tard que le 9 février; une grande salle qui s’appelle l’Appaloosa arena, qui sera en mesure d’accueillir de grands festivals.

Un élan publicitaire

Une campagne publicitaire télévisée sur la destination de la Martinique est présentement en cours au Québec. « C’est une façon pour nous de vous dire que nous continuons ce travail de structuration » explique Montrose. La Commission Promotion du Comité Martiniquais du Tourisme continue son travail de longue haleine de consolider l’histoire d’amitié et d’amour entre la Martinique et Montréal.

« Je crois que quand on vient en Martinique on vient faire une expérience; on vient au contact des Martiniquais, on vient au contact de leur culture, au contact de leurs traditions, y compris culinaire; on vient vivre une expérience, donc c’est ça que nous proposons aux Québécois. Nous leur proposons une expérience humaine et je crois que c’est avant tout un échange, un partage, une chaleur humaine. On aime accueillir, c’est comme ça; C’est dans notre culture c’est dans notre façon d’être. »

Air Canada et Air Transat desservent régulièrement l’aéroport Martinique Aimé Césaire, et Norwegian offre maintenant des vols saisonniers à partir de Montréal.